Point d'interogation

Ai-je vraiment besoin d’un cofondateur ?

Conseils
Entrepreunariat

Publié le 08/12/2020

 



Énormément de porteurs de projets sont à la recherche d’associés dans des domaines plutôt variés. Si dans ces certains cas ces personnes sont vitales à la survie et à l’évolution du projet, dans beaucoup de cas il est parfois pertinent de se questionner sur leur réel intérêt stratégique.

Avoir un associé, à quoi cela m’engage ?

S’associer avec quelqu’un, c’est avant tout signer un contrat dans le but de céder des parts de l’entreprise à la personne. En complément de ces parts, il est également possible de verser un salaire au nouvel associé.

Si la société n’existe pas au moment de votre association, il y aura juste à officialiser cela lors de la création, par exemple dans les statuts s’il s’agit d’une société type SAS.

Si la société existe déjà, il va falloir que tu engages une démarche de cession d’une partie de tes parts à ton nouvel associé. Plutôt que de lui donner toutes ses parts dès le moment de son entrée, nous te suggérons de recourir à un contrat de type BSPCE. Si tu veux plus de détails, n’hésites pas à consulter notre article dédié à la gestion des parts.

Tu comprends alors que s’associer avec quelqu’un, ce n’est pas à prendre à la légère. Il vaut mieux se poser quelques questions de bases avant de vouloir passer le cap.

S’associer pour économiser ?

Beaucoup de porteurs de projets pensent que l’association est avant tout un moyen d’économiser de l’argent en s’associant avec les prestataires plutôt qu’en les payant. C’est sans doute l’une des erreurs les plus importantes, car elles créent un nombre important d’effets de bord qui vont impacter ton entreprise :

 

  • Risque de s’associer avec des personnes moins motivées et impliquées : Des personnes pourraient percevoir les parts que tu leur donnes comme des actifs à faire fructifier une fois le service rendu.
  • Crédibilité devant les investisseurs : Si tu arrives devant un investisseur avec une équipe de 12 cofondateurs, car tu as donné des parts à chaque personne qui t’a aidé, c’est souvent très mal perçu.
  • Conflits entre associés : Plus d’associés, moins d’implication personnelle dans la mission de la boîte, c’est le combo parfait pour créer des conflits de vision entre les différents associés.

 

Se poser les bonnes questions

Pour éviter dans tomber dans ces travers, il y a deux questions simples que l’on peut se poser juste avant de partir à la recherche d’un potentiel associé :

 

  • S’agit-il d’une fonction stratégique pour le projet ? Si par exemple tu désires lancer une gamme de parfums que tu vendras sur un site internet, tu as plutôt intérêt à t’associer avec un chimiste qu’avec un développeur.
  • S’agit-il d’un besoin passager ? Tu as besoin de cet associé à l’instant T mais que fera-t-il une fois la tâche terminée ? A-t-il d’autres choses à faire au sein du projet ?

 

En te posant ces questions avant de lancer ta recherche d’associés, tu t’assures ainsi que tu recrutes la bonne personne et que tu ne cherches pas juste à faire une économie d’argent.

Partager cet article