Banniere avec icone

Comment améliorer son pitch

Entrepreunariat
Article

Publié le 25/05/2020

 



En tant que jeune startup, s’il y a bien un élément de langage dont vous entendrez parler partout, c’est le pitch. Dans cet article, nous nous concentrerons sur le pitch introductif, communément appelé « elevator pitch » bien que ces conseils soient également valables pour des pitchs classiques. Tu peux voir le pitch comme la quatrième de couverture du livre de ton projet, elle doit donner envie à la personne d’en savoir plus sans lui donner trop de détails. Un pitch doit pouvoir s’expliquer à l’oral, sans support, dans une durée de 30 secondes à 2 minutes.

Savoir s’adapter à son public

Beaucoup d’entrepreneurs font l’erreur d’avoir un pitch unique, écrit à l’avance et appris par cœur. C’est un bon point de départ, mais insuffisant si l’on cherche à fédérer autour de son projet des gens d’horizons assez divers. Un investisseur ne va pas être attiré par la même chose qu’un potentiel client ou associé, il va donc falloir segmenter son pitch. S’il n’est pas pertinent d’écrire tout son pitch par avance, il est cependant pertinent de réfléchir aux différents atouts de son projet et à leurs cibles respectives. On a concocté pour toi une liste des personnes susceptibles de te faire dégainer ton pitch :

 

  • Les investisseurs : Il faut leur faire sentir que le projet a un potentiel réel, attention cependant à ne pas rendre ton pitch trop technique en les inondant de chiffres.
  • Les potentiels clients : Essayes de leur introduire comment ton produit peut leur servir. N’hésite pas à instaurer un dialogue, à interagir avec les personnes afin de ne pas passer pour le vendeur un peu lourd.
  • D’autres entrepreneurs : N’hésite pas à te confier et à partager votre expérience avec eux, ils pourraient vous être d’une aide importante à certains moments de votre parcours
  • Un potentiel associé : Fais-lui comprendre que ton projet peut devenir votre projet, que tu as des signes extérieurs (clients en attente, étude de marché) qui prouvent que ton projet est viable.

 

En réalité, le plus important quand tu pitch ton projet, c’est de te mettre à la place de ton interlocuteur et de te demander « En quoi ce projet m’intéresse-t-il ? ». Si tu arrives à faire preuve d’empathie, tu vas considérablement améliorer la qualité de tes pitchs.

Bien présenter son pitch

Comme le pitch est un exercice verbal, l’éloquence occupe une place importante dans la qualité de ce dernier. Bien que certaines personnes aient des prédispositions à pouvoir être éloquentes, cela n’en reste pas moins une qualité qui se travaille. Si tu désires t’améliorer dans ce domaine, n’hésite pas à aller voir ce super article sur le sujet.

Lorsque tu pitch ton projet, il t’arrivera rapidement de tomber sur des gens qui vont tenter de te déstabiliser en te posant des questions auxquelles tu n’avais pas pensé ou des interlocuteurs qui ne comprennent simplement pas ton produit. Afin de limiter les blancs et les réponses improvisés, nous te conseillons fortement de réfléchir à l’avance aux points qui pourraient être soulevés contre ton projet et aux réponses à ces questions parfois sensibles.

Enfin, garde à l’esprit que le meilleur moyen de t’améliorer c’est de pratiquer. Apprends à pitcher ton projet dans tous les contextes.

BON À SAVOIR : les incubateurs et autres structures d’accompagnements organisent très souvent ce genre d’exercices.

Partager cet article